Le recrutement par l’entreprise

Apprendre les métiers de l’emballage par l’apprentissage pour une entrée en douceur dans la vie professionnelle.

L’alternance, c’est une occasion de former un jeune à vos méthodes de travail et à votre culture d’entreprise.

Assurée par l’ESEPAC en Haute-Loire, c’est une formation diplômante de haut niveau (licence homologuée au niveau II et master au niveau I) tournée vers le monde industriel. C’est avant tout un salarié engagé aux côtés de l’entreprise et qui lui consacre 60 % de son activité.

Quelles démarches ?

  • Contacter l’Esepac pour obtenir des conseils et appuis.
  • Proposer une description de poste pour l’alternant (contact@esepac.com). Pensez à valoriser la fonction aux yeux d’un jeune.
  • Évaluer dans la CVThèque transmise par l’Esepac les candidats adaptés, répondre aux candidatures directes des étudiants (l’Esepac peut réaliser une pré-sélection)
  • Réaliser les entretiens d’évaluation (en général 2, un par téléphone ou visioconférence, puis un présentiel). Comparer votre perception avec celle de l’Esepac (Roxane Brouillet, 04 71 02 01 39)
  • Signer le contrat d’apprentissage
  • Solliciter les aides financières

Fichier des étudiants en recherche d’alternance :

pour les Licences et Masters, cliquer ici => CV Thèque

Quelles aides ?

Exonération de charges sociales

L’exonération spécifique au contrat d’apprentissage est supprimée en 2019 au profit d’une extension de la réduction générale des cotisations patronales à ce type de contrat. La réduction générale concerne les rémunérations n’excédant pas 1,6 SMIC. Elle est renforcée en 2019 de la manière suivante :

  • À partir du 1erjanvier 2019 : la réduction générale des charges patronales est étendue aux cotisations patronales de retraite complémentaire légalement obligatoires (Agirc-Arrco).
  • À partir du 1er octobre 2019 : la réduction générale des charges patronales est étendue à la contribution patronale d’assurance chômage (taux à 4,05 %).

Aide pour les apprentis reconnus travailleurs handicapés

Le montant maximum de l’aide est de 3000 € pour le recrutement d’une personne handicapée en contrat d’apprentissage. La demande de cette aide se fait auprès de l’Agefiph. qui propose, en complément, une aide à la pérennisation, si l’apprenti est gardé dans l’entreprise à l’issue du contrat d’apprentissage.

La créance Bonus Alternants

Cette aide de l’État est une créance appliquée au montant de la taxe d’apprentissage.

Elle est calculée à partir du nombre d’alternants compris entre 5% et 7% de l’effectif annuel moyen de l’entreprise au 31/12 de l’année précédente selon la formule de calcul suivante :

pourcentage de l’effectif en alternance X effectif annuel moyen de l’entreprise au 31/12 de l’année précédente X un montant forfaitaire de 400 € par alternant.

Cette aide concerne les entreprises de 250 salariés et plus, redevables de la taxe d’apprentissage et qui emploient plus 5% de jeunes en apprentissage dans la limite de 7% d’alternants.

Simulez votre aide : cliquez ici

Les avantages de l’alternance :

  • La garantie d’un bon niveau de formation mêlant les enseignements conventionnels et l’application en entreprise. L’alternant est recruté en CDD par une société d’accueil qui le met à disposition de l’école pour les enseignements théoriques.
  • Un investissement économique: rémunération de l’apprenti de 43% à 61% du SMIC, exonération partielle (ou totale pour les entreprises de moins de 11 salariés) des charges sociales sur le salaire de l’apprenti, déductibilité possible des frais de formation si imputation sur taxe d’apprentissage.
  • Une valeur ajoutée pour l’entreprise: au terme de l’alternance, celle-ci bénéficie d’un jeune imprégné de la culture de l’entreprise et immédiatement productif.
  • L’Esepac met à disposition des entreprises un catalogue de candidature (CVThèque) contenant un CV normalisé de chaque candidat.
  • L’Esepac réalise des entretiens de positionnement avec les candidats à l’alternance et tient à disposition des entreprises les résultats et ses commentaires.

Les impératifs :

  • Signer un contrat d’apprentissage à durée déterminée de 1 an pour la licence ou de 2 ans pour le master (possibilité de cumuler).
  • l’entreprise participe aux frais annuels de formation de l’ESEPAC par le biais de la Taxe d’Apprentissage et ce conformément à l’article L6241-4 du Code du Travail, en lui versant un concours financier (Quota compléter par le hors Quota si nécessaire). Cette participation financière est versée au CFA FormaSup Auvergne « au bénéfice de l’UFA ESEPAC ».

Pour rappel, l’apprenti doit figurer dans les effectifs de l’entreprise au 31 décembre pour que celle-ci justifie le versement du quota.

Le rythme d’alternance :

Des cycles longs (6 semaines à 8 semaines consécutives) et des périodes de 3 mois et 5 mois continues en entreprise, qui permettent de confier une mission d’envergure à l’alternant.