Camille, SGM et Packaging

Durant ma scolarité, j’ai toujours été dans la moyenne.

Au lycée et collège mes professeurs ne me sentaient pas capable de faire de longue étude. Après mon DUT en Science et Génie des Matériaux, mon tuteur de stage me conseilla de commencer la vie active pour devenir une technicienne.

Pour résumé, personne me conseillait d’aller plus loin qu’un Bac +2.

A la fin de mon DUT, j’étais d’accord sur un point avec eux, je voulais rentrer dans la vie active mais pas arrêter mes études pour autant.

En cherchant parmi les écoles en alternance et en relation avec les matériaux, je suis tombée sur la formation de l’ESEPAC avec leur master en Alternance, je suis allée au porte ouverte pour me renseigner.

En faisant l’entretien et en visitant l’école (ancien bâtiment) cela m’a donné envie d’intégrer cette école car l’ESEPAC n’est pas une école ou nous sommes considérés comme de simple étudiants mais plutôt comme des salariés d’une entreprise.

Tout au long du cursus scolaire en alternance chez Volvo Powertrain, j’ai pu voir les différents métiers autour du packaging, participer à des concours et en même temps suivre mes projets au sein d’une entreprise.

L’alternance est un vrai tremplin pour rentrer dans la vie active et continuer la formation.

Aujourd’hui je travaille au sein d’un équipementier automobile en tant qu’ingénieur packaging et supply chain et je gère plusieurs projets des l’acquisitions à la mise en place en série dans les usines. Je manage de A à Z le projet en collaborant avec les autres services.

Ma formation à l’ESEPAC m’a permis de me dépasser et de trouver ma voie.