La VAE

La Validation des Acquis de l’Expérience et la Validation des Acquis par la Pratique.
En résumé, la VAE est l’acquisition d’un diplôme, la V.A.P. est le droit d’entrer dans une formation sans être titulaire du diplôme requis.

La Validation des Acquis (V.A.E. ou V.A.P.)

C’est une démarche individuelle qui permet :

  • d’obtenir en totalité ou en partie un diplôme, titre ou certification professionnelle (VAE: Décret n°2002-590 du 24/04/2002),
  • de solliciter l’accès direct à un cursus de formation de l’enseignement supérieur sans justifier du niveau d’études ou des diplômes et titres normalement requis (V.A.P.: Décret n°85-906 du 23/08/1985).

Qui peut bénéficier d’une Validation des Acquis (V.A.E. ou V.A.P.) ?

Toute personne ayant exercé pendant au moins 3 ans une activité professionnelle continue ou non, indépendante, salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme visé. Sont donc concernés:

  • les salariés (CDD, CDI, intérimaires),
  • les non-salariés (professions libérales, exploitants agricoles, artisans, commerçants),
  • les agents publics titulaires ou non,
  • les demandeurs d’emploi indemnisés ou non,
  • les bénévoles ayant une expérience associative ou syndicale.

Quels intérêts pour les entreprises ?

La V.A.E. offre la possibilité de développer de nouvelles stratégies de qualifications et de nouveaux parcours de formations plus souples. C’est un outil au service de la gestion des ressources humaines. Les dépenses liées à la VAE sont imputables dans les dépenses de formation.

La V.A.P. offre la possibilité de développer de nouvelles stratégies de qualifications et de nouveaux parcours de formations plus souples. C’est un outil au service de la gestion des ressources humaines. Les dépenses liées à la V.A.P. sont imputables dans les dépenses de formation.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Avoir interrompu ses études initiales depuis au moins 2 ans.

Être âgé de 20 ans au moins à la date prévue pour la reprise d’études.

Les candidats, qui ont été inscrits dans une formation et qui n’auraient pas satisfait aux épreuves de contrôle des connaissances permettant d’accéder à l’année d’études suivante, ne peuvent déposer une demande de validation pour être admis dans cette même année d’études, avant un délai de 3 ans.

Avoir exercé pendant une durée cumulée d’au moins 3 ans, en continu ou non, une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme ou titre visé. Ces acquis doivent justifier en tout ou partie des connaissances et des aptitudes exigées pour l’obtention du diplôme postulé.

Comment demander une V.A.E. ?

En formulant une demande auprès du Service Formation Permanente de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Contact : Mme céline Choumeau, celine.choumeau@univ-bpclermont.fr, tél. 04 73 31 71 50
En vous faisant accompagner par le Service V.A.E. de l’Université.
En vous inscrivant à l’Université Blaise Pascal lors du dépôt de votre dossier V.A.E ou V.A.P.

Quelles sont les différentes étapes d’une V.A.E. ?

Pré-dossier V.A.E. ou V.A.P. : constitué par le candidat, il précise l’objectif visé (validation partielle ou validation totale d’un diplôme) et permet d’examiner la recevabilité de sa demande.

Dossier V.A.E. ou V.A.P. : Si la demande est recevable, le dossier V.A.E. est constitué : il permet une analyse de vos compétences ; il fait l’objet d’une expertise technique par les responsables du diplôme. A ce stade, un retour en formation peut être proposé au candidat.

Jury V.A.P. : Le jury valide l’accès à la formation demandée sans diplôme normalement requis

Jury V.A.E. : le candidat expose sa demande devant un jury constitué de professionnels et d’enseignants.

Le jury décide de l’étendue de la validation accordée au candidat. L’Université informe le candidat de la décision finale : validation totale du diplôme, validation partielle pour cinq ans (avec proposition de complément de formation), aucune validation (avec réorientation éventuelle vers un autre diplôme).

Qui peut financer ?

Les frais de V.A.E. et V.A.P. sont éligibles au CPF et peuvent faire l’objet d’une prise en charge par les différents acteurs (Etat, Région, Unedic, OPCA, entreprises, etc.) qui participent aux dépenses de la formation professionnelle continue dans le cadre des dispositifs qu’ils financent.

L’Esepac est habilitée au titre de la formation professionnelle. N° de déclaration: 83430162243