Maitre d’alternance, mon rôle

Le maitre d’alternance est un volontaire qui veut transmettre son savoir et accompagner un jeune vers un emploi.

Il l’encadre dans ses activités quotidiennes, assure la cohérence de la formation entre les enseignements théoriques délivrés par l’Esepac et l’expérience pratique acquise en entreprise.

Les missions du maître d’apprentissage

(article L117-4 du Code du Travail)

dans la cadre du parcours de formation de l’apprenti, il est celui qui :

  • accueille l’apprenti dans l’entreprise
  • présente le personnel et les activités de l’entreprise à l’apprenti
  • informe l’apprenti de l’ensemble des règles et usages internes à l’entreprise
  • accompagne l’apprenti dans la découverte du métier
  • organise et planifie le poste de travail de l’apprenti
  • permet à l’apprenti d’acquérir les savoirs professionnels nécessaires à l’exercice du métier
  • s’informe du parcours de formation de l’apprenti et des résultats obtenus
  • accueille le formateur de l’Esepac responsable du suivi de l’apprenti en entreprise
  • évalue l’acquisition des compétences professionnelles de l’apprenti .

Il doit donc, pendant toute la durée du contrat d’apprentissage, permettre à son apprenti de développer ses propres capacités professionnelles et suivre son évolution professionnelle et scolaire. Il est l’interlocuteur de l’Esepac.

Les outils pédagogiques au service des acteurs de la formation

Livret d’apprentissage

Il permet au maître d’apprentissage et au tuteur de l’Esepac de porter des appréciations sur le travail de l’apprenti en entreprise comme à l’Ecole. Il doit être renseigner à chaque période entreprise et école pour permettre de suivre la progression de l’alternant.

Il contient de nombreuses informations structurelles sur le fonctionnement de l’école et de l’alternance.

Rendez-vous pédagogiques

L’Esepac organise des réunions de maitres d’alternance sur différents lieux en France ainsi que des visites en entreprise.

Elles permettent de réaliser un suivi de l’alternant, de s’informer sur les contenus du programme pédagogique, et de prendre connaissance des évolutions de l’Esepac.

Cet entretien peut permettre d’adapter si besoin la formation aux lacunes de l’apprenti.

Ceci permet également au tuteur de s’assurer que les missions confiées à l’apprenti ou au jeune en contrat de professionnalisation sont en adéquation avec les objectifs pédagogiques.

Quelques conseils  pratiques

Les débuts de la relation entre votre apprenti(e) et l’entreprise sont déterminants. Une bonne anticipation de son arrivée participe à la réussite de l’apprentissage.

  • Informez l’équipe de l’arrivée de l’apprenti(e), de son statut, du diplôme préparé et de l’organisation de son travail.
  • Evaluez les conséquences du tutorat sur la production, les conditions de sécurité et l’organisation du service.
  • Réservez des plages horaires dans votre planning pour accompagner l’apprenti(e) et assurer le suivi avec l’organisme de formation.
  • Prenez connaissance du référentiel de formation du diplôme préparé par l’apprenti(e).
  • Réfléchissez aux connaissances que vous souhaitez lui transmettre.
  • Adaptez l’organisation du travail de l’apprenti(e) en fonction du rythme de l’alternance.
  • Vérifier auprés du service RH que toutes les démarches administratives liées au contrat ont bien été réalisées (contrat d’alternance, Déclaration Unique d’Embauche, Rendez-vous visite médicale…)

Remémorez-vous vos propres débuts dans le métier pour anticiper le ressenti de votre apprenti.